Donation

L'origine du nom Boukman


HOME                                                                                        
Rodney Salnave
Dougan (Scribe)
1 octobre 2016
(Mise à jour: 6 oct. 2016)

Si Boukman, l'un des chefs du début de l'insurrection générale d'août 1791, ne provenait pas de la Jamaïque ; puis, si son non ne signifiait pas "Book-Man" pour un "Homme" (Man) qui possédait un "Livre" (Book), alors d'où provint le nom Boukman qui atterri dans l'île que l'on appela Saint Domingue?
C'est à cette question que nous répondrons dans cet article. Et nous nous appuierons sur les preuves historiques vérifiables par le lecteur qui pourra ainsi attester de sa véridicité ou non. Car, ces références sont ce qui séparent cet article-ci des ragots non prouvés qu'un petit groupe de va-nu-pieds éloquents sèment depuis environ 20 ans.
Le côté plaisant dans ce travail, se situe dans notre ouverture à dévoiler d'où nous puisons nos informations, et comment nous sommes arrivés à ces dites informations. C'est donc ainsi, au cours de mes recherches sur Boukman, que mon attention fut attirée par l'étrange manière dont Garran de Coulon, un juge ayant enquêté sur la cause de l'insurrection de 1791, écrivit le nom de Boukman. Cette façon divergea de "Bouqueman", la manière la plus courante d'écrire ce nom dans la colonie. Car, le juge Garran de Coulon écrivit Boukman de la sorte :
 
"Les esclaves de l'habitation Turpin et Flaville vinrent chercher à 10 heures du soir, ceux de l'habitation Clément. Les deux ateliers choisirent pour chefs Boukmans et Auguste, esclaves sur ces deux habitation." (1)
Il m'a semblé que le juge n'a pas écrit Boukman avec un "s" au hasard.
Je me suis dit qu'instruit tel qu'il est, le juge de Coulon pouvait bien savoir l'écriture exact du nom Boukman. C'est donc ce qui m'a poussé à rechercher des données sur Boukman avec un "s", autrement dit, "Boukmans".
Le premier résultat m'a quelque peu surpris. Car il s'agissait de Jean Boukmans, un saint catholique :

"Le P. Ducoudray a son monument au fond de la chapelle. Il le doit à la généreuse reconnaissance des anciens élèves de l'école. Cette chapelle est spacieuse et fort belle. Près de la porte, à l'extérieur, se trouvent les statues de saint Louis de Gonzague et de saint Jean Boukmans, patrons de la jeunesse..."  (2)
 
 "Saint Jean Boukmans"

Source : http://magnificat.ca/cal/fr/saints/saint_jean_berchmans.html

Les questions suivantes s'imposaient : qui était-ce saint Jean Boukmans? Et d'où venait-il?
Saint Jean Boukmans fut originaire de la Flandre, territoire de la Belgique d'expression flamande. Il est né en 1599 (soit 192 ans avant Bois Caïman), à Diest (Flandre belge). Il est mort à Rome en 1621, donc 170 ans avant Bois Caïman. Sur nom flamand était Jean Berchmans. Il était un catholique (jésuite) que l'on sanctifia après sa mort. Il a vu le jour dans cette maison-ci :

 "Maison natale de Jean Berchmans à Diest"

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Berchmans#/media/File:Diest,_maison_natale_de_Jean_Berchmans.JPG

Les jésuites français ont dû déformé "Berchmans" en "Boukmans" au fil du temps. Et 170 ans la mort de Jean Berchmans, le nom de "Boukmans" était étendu en France et un peu partout où les jésuites ont mis les pieds. La colonie de Saint Domingue ne fut donc qu'un endroit parmi tant d'autres où opéraient les jésuites. Car, de 1704 à 1763 - date de leur expulsion de la colonie (3) - les jésuites baptisèrent des (eslaves) captifs (enfants comme adultes) de noms catholiques. "Boukmans" fut l'un de ces noms.

Maintenant, certains risquent d'exiger d'avantage de preuves avant d'accepter que "Berchmans" fut à l'origine de "Boukmans", "Boukman" ou "Bouqueman" en usage dans la colonie.
C'est compréhensible. L'une des preuves que "Boukman" a un lien avec "Berchmans", se trouve dans l'article précédent que nous avons publié. Nous avions traité de Pierre Boukman, un colon français enterré à Port-au-Prince en 1757. (4)




L'acte du décès de Pierre Boukman comporta un erreur qui nous servit d'indice. Le prêtre ayant rédigé l'acte de décès a noté que Pierre Boukman fut natif de la ville de Lure, en Flandre (région du Nord-Ouest français, à proximité de la Belgique Flamande).


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Flandre_française

Si en 1757, date du certificat de décès, "la Flandre française" était un département de la France, elle a cessé de l'être à cause des changements de zonages résultants de la révolution française en 1789-1790. Mais ceci ne nous cause pas d'ennui. Le pépin nous vient du fait que la ville de Lure n'appartenait pas à la Flandre française. Cette ville se trouve également au Nord, mais à l'autre bout du pays, au Nord-Est, vers la frontière suisse (dans le département de Haute Saône actuel - créé en 1790) :


 Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Haute-Saône

À notre avis, le prêtre ayant rédigé l'acte de décès de Pierre Boukman, a reconnu la souche flamande du patronyme "Boukman". Et quoiqu'on aurait pu l'indiquer que Pierre Boukman venait de la ville de Lure, le prêtre, influencé par le nom "Boukman" a noté que le défunt comme originaire de Flandre française.
Il n'avait pas tort. Car les archives belges (http://www.arch.be) lui donnent raison.  En Belgique, dont une portion de la population s'exprime en Flamand, nous retrouvons un nombre significatif d'individus nommés "Boukman". Quoique l'écriture de ce patronyme varie en "Boukmans", "Bouchmans", "Boocman", etc.


Bouckman


Bouchman


Boucman

 
Boockman



Boocman


Bouchmann


  Bouckmans

 
Bookmans

 
Boukmans


Bouchmans


Boochmans


Boockmans


Boucmans


Source: http://search.arch.be/fr/rechercher-des-personnes/resultats/q/persoon_achternaam_t_0/Boukman/q/persoon_voornaam_t_0/Pierre/q/zoekwijze/p/start/0?M=0&V=0&O=0&persoon_0_periode_soort=geboorte&persoon_0_periode_geen=0&sort=persoon_achternaam_s_0&direction=desc
 
En effet, les preuves nous portent à affirmer que le nom "Boukman" fut flamande (Flandre française, Flandre belge). Il arriva à la colonie de Saint Domingue, soit via les jésuites qui l'attribuèrent aux captifs (comme Boukman) qu'ils baptisèrent de divers noms chrétiens ; soit via des colons portant ce nom (tels que Pierre Boukman) ; ou soit via d'autres colons qui le donnèrent à leurs captifs sans raison spécifique outre le fait qu'ils connaissaient ce nom.
Mais peu importe l'angle avec lequel on aborde la question, il demeure un fait que Boukman fut un nom chrétien de longue date. On le trouva en Grande Bretagne, en Allemagne et ailleurs (sans que les gens ainsi appelés soient pour autant des musulmans ; ou qu'ils trimbalaient un livre partout à cause de leur nom) (5). D'ailleurs, aux États-Unis, en 1760, soit 31 ans avant Bois Caïman, nous avons repéré 2 blancs nommés "Boukman", dans une liste d’enrôlés :
"A.D. 1760 : To the following persons, for a detachment from Colonel Henry Hyne’s regiment, vix: (...)
Ulric Boukman, for flour, £48 08 00.
Anthony Boukman, for two head of cattle, £2333 03 00."
(6)

Traduction :
"A.D. 1760 : [Nous devons] à ces gens, s'étant enrôlés dans le régiment du Colonel Henry Hyne, vix: (...) 
Ulric Boukman, pour de la farine, £48 08 00.
Anthony Boukman, pour 2 tête de bétail, £2333 03 00."

Nous avons même déniché l’étendard de la famille Boukman :


 



Source : https://www.familytreeassistant.com/surnames/Boukman-family-tree.html

Bookman : le lien germanique

Supposons un bref instant que le nom de Boukman était vraiment orthographié "Bookman", tel que proposé par les révisionnistes, serait-ce là une preuve de filiation islamique? Absolument pas. Car, selon le dictionnaire Oxford des noms de famille américains, "Bookman", comme nom de famille, provient de l'Allemagne :

"Bookman Name Meaning German (Bo(o)kmann): North German cognate of Buchmann, of which this may also be an Americanized spelling." (7)

Traduction :
"Allemand (Bo(o)kmann): Dérivant de Buchmann du Nord de l'Allemagne, dont cela peut aussi être une orthographe américanisée."

Une analyse plus poussée du patronyme Bookman nous renvoi à l'Allemagne médiévale ou la Prusse, comme on l'appelait préalablement :

"The German state of Prussia, which reached the zenith of its power in the late 19th century, is the glorious birthplace of the distinguished surname Bookman. In the medieval era, after the fall of the Roman Empire, the German lands were inhabited by a variety of Barbarian tribes. The borders of the Barbarian kingdoms changed frequently, but the region that became known as Prussia was roughly divided between the areas of Brandenburg-Prussia, West Prussia, and East Prussia.
The colorful history of Brandenburg-Prussia provides a glimpse at the oldest origins of the Bookman family." (8)
Traduction:
"L'état allemand de Prusse, qui a atteint l'apogée de sa puissance à la fin du 19ème siècle, est le lieu de naissance glorieuse de la famille distinguée Bookman. A l'époque médiévale, après la chute de l'Empire romain, les terres allemandes étaient habitées par une variété de tribus barbares. Les frontières des royaumes barbares changés fréquemment, mais la région qui est devenu connu comme la Prusse a été grossièrement divisés entre les zones de Brandebourg-Prusse, la Prusse occidentale et la Prusse orientale.
L'histoire colorée de Brandebourg-Prusse donne un aperçu sur les origines les plus anciennes de la famille Bookman."

Les faits sont sans équivoque. Ils démontrent que le nom Boukman, peu importe son écriture dans la colonie de Saint Domingue ou ailleurs dans les Amériques, était chrétien-européen, sans aucun lien avec l'islam. 


Notes
(1) Jean-Philippe Garran de Coulon. Rapport sur les troubles de Saint-Domingue. Tome 2. Paris, 1793. p.212.
(2) Émile Chauveau. Souvenirs de l'École Sainte-Geneviève: Notice sur ces éleves tués à l'ennemi. Paris, 1873. cité par Le Figaro (Paris. 1854). 08/08/1901.
(3) Mgr. J. M. Jan Les congrégations religieuses à Saint-Domingue, 1681-1793, Port-au-Prince, 1951. p.5.
(4) ANOM) Archives Nationale d’Outremer), État civil de St-Domingue, par. 33 (Port-au-Prince/Saint-Domingue), 1757, p./vue 38
(5) "Family Tree Assistant". URL: https://www.familytreeassistant.com/surnames/Boukman-family-tree.html
(6) South Carolina. Thomas Cooper. The Statutes at Large of South Carolina: Acts from 1752 to 1786. David James McCord, 1838. pp.119-120.
(7) Dictionary of American Family Names, Oxford, 2003. URL: http://www.oxfordreference.com/view/10.1093/acref/9780195081374.001.0001/acref-9780195081374-e-6220?rskey=5XXqLO&result=6220
(8) House Of Names. URL:  https://www.houseofnames.com/bookman-family-crest




Comment citer cet article:
Rodney Salnave. "L'origine du nom Boukman". 1 octobre 2016. Modifié le 6 oct. 2016.
[en ligne] URL: http://bwakayiman.blogspot.ca/2016/10/lorigine-du-nom-boukman.html ; Consulté le [entrez la date]

Contact: asaomedia@yahoo.com
Twitter: @BwaKayIlMent

Tous droits réservés. Aucune partie de cette page Web ne peut être reproduite, transmise, vendue ou donnée sous quelque forme ou par quelque moyen graphique, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l'enregistrement (recording ou taping), la numérisation ou autrement ou par tout système de stockage et de recherche d'informations, ou transmise par courrier électronique sans l'autorisation écrite préalable de l'auteur et / ou de l'administrateur, sauf dans le cas de citations brèves pour des présentations, des articles ou des revues. 

Copyright Ⓒ ASAOMEDIA, 2016-2017